Logo Gram

écouter

Direct

Podcasts

Découvrir

Qui sommes-nous ?

Programmes

Évènements

Vidéos

S’informer

Actualités

People

Suivez-nous sur :

Clôture Projet SPARK-SANTE les 6 et 7 Mai: Le Ministère de la Santé et la Banque Mondiale se félicitent du succès retentissant du Projet

par | 7 Mai 2024 | A la une, Actu Life RADIO

C’est un projet majeur qui vise fondamentalement à l’amélioration du système de santé ivoirien. Depuis la décennie dernière, le gouvernement ivoirien s’est engagé à renforcer son système de santé pour garantir un accès équitable aux soins à travers le pays, en vue notamment d’atteindre les objectifs de la couverture sanitaire universelle. D’ou l’initiative du projet SPARK SANTE qui répond à l’ambition de créer un système sanitaire performant capable d’infléchir les indicateurs de mobilité et mortalité des populations vulnérables.

Le SPARK SANTE est né d’un partenariat entre le gouvernement ivoirien, le groupe de la banque mondiale et le Global facility Financing.D’un montant de 220 millions USD, il vise à améliorer l’utilisation de la qualité des services de santé de manière à réduire la mortalité maternelle et infantile en Côte d’Ivoire. Le projet bénéficie d’une durée prévisionnelle de 6 années, de juillet 2019 à juin 2025.

 L’amélioration de la santé maternelle et infantile constituant un des défis majeurs pour la Côte d’Ivoire, le gouvernement ivoirien avec l’appui de ses partenaires au développement, a élaboré dès la sortie de crise en 2011, un vaste programme social visant à solliciter l’accès des populations vulnérables aux services de base de qualité. Ce projet a permis d’améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé, de développer, de réhabiliter les infrastructures sanitaires, et de renforcer l’information sanitaire et la nutrition chez les enfants. Avec les résultats probants et significatifs du SPARK SANTE, L’Etat de Côte d’Ivoire a ainsi signé depuis le mois de juillet 2023, un nouveau financement avec la banque mondiale. Pour financer ces plans, le ministère de la santé a donc obtenu le soutien financier de la banque mondiale, pour le projet de renforcement du système de santé et de réponse aux urgences épidermiques. 

 Les lundis 6 et mardi 7 mai dernier, NOOM hôtel Plateau a servi de cadre à la cérémonie de clôture du Projet d’achat Stratégiques et d’harmonisation des Financements de Compétence de santé (SPARK SANTE), en présence de plusieurs personnalités, au nombre desquelles des acteurs du monde de la santé, et plusieurs autres illustres invités.

S’exprimant sur le projet,Dr Aka Charles Koffi, directeur de cabinet, représentant le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre N’Gou Dimba a indiqué: «Je suis heureux de vous annoncer que le Projet Spark santé qui a été lancé avec la Banque Mondiale en 2019 a connu un grand succès. Prévu pour s’exécuter sur la période 2019-2025, soit six ans, le Projet Spark santé aura tenu toutes ses promesses et atteint avant terme les indicateurs de développement. En seulement quatre ans, nous avons atteint nos objectifs de développement améliorant ainsi l’utilisation et la qualité de services de santé en Côte d’Ivoire ».

Pour le représentant du Ministre de tutelle,  » Ce projet a permis à la Côte d’Ivoire d’instaurer une culture de la performance qui s’inscrit dans la réforme hospitalière et la responsabilisation des établissements sanitaires. Il a signifié qu’avec la Couverture maladie universelle, la contribution du Spark santé a permis d’enrôler environ 12 millions de personnes avec un objectif de 20 millions d’ici la fin de l’année 2024, « Au niveau de la digitalisation, le renforcement du système d’information sanitaire a été une priorité avec la mise en place du dossier patient informatisé et la construction d’un data center pour stocker les données du ministère de la Santé…Nous saluons les résultats prometteurs obtenus grâce à ces interventions, notamment dans les zones difficiles d’accès. De plus, ce projet a permis la mise aux normes d’une cinquantaine d’établissements de santé de premier niveau, de renforcer les capacités des institutions dans le domaine de la santé ».
Dans son intervention, La directrice des opérations de la Banque mondiale, Mme Marie-Chantal Uwanyiigira, a souligné que: « Ce programme est d’une importance capitale. Il est financé à hauteur de 220 millions de dollars. Il a certainement été exécuté d’une façon exemplaire. Il a pu clôturer un an avant et c’est un parcours de titan en Côte d’ivoire»,

Pour sa part, le coordonnateur, Konan Kouassi Clovis, a indiqué que« La conjonction de l’engagement des équipes des structures techniques et de la Banque mondiale, ainsi que le soutien politique ont permis d’avoir des avancées notables et même d’achever le projet avant terme en atteignant les objectifs visés….Notre stratégie a été d’actionner les leviers d’amélioration de la qualité et l’utilisation des services de santé que sont : le renforcement de la régulation et des ressources humaines en santé ; la mise aux normes des infrastructures et équipements ; la disponibilité des médicaments et intrants pharmaceutiques ; la digitalisation des données et l’intégration des secteurs privé et communautaire».

Par Enzo

Partager cet article

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.