Logo Gram

écouter

Direct

Podcasts

Découvrir

Qui sommes-nous ?

Programmes

Évènements

Vidéos

S’informer

Actualités

People

Suivez-nous sur :

Mouvement des élèves de Man/Un Enseignant révèle: « Ils tentaient en réalité de partir en congé anticipé »

par | 30 Nov 2023 | A la une, Actu Life RADIO

Outre l’affaire liée à l’assassinat de l’institutrice de Man qui continue de défrayer la chronique, la région des Montagnes a une fois de plus été secouée par un autre fait en début de semaine. En effet, en début de semaine, un mouvement d’élèves a encore agité la ville. 

De fait, un groupuscule d’élèves constitués dans la ville de Man, des perturbateurs pour ainsi dire, auraient pris d’assaut plusieurs établissements secondaires de la cité, avec pour objectif de mettre fin au bon déroulement des cours. 

Intervenant par téléphone sur LIFE RADIO, notamment à la Matinale Info, « KOKORIKO », Julien Mambo, enseignant et animateur à la Radio Man, relate les faits, et explique comment certains élèves de la localité ont tenté de semer le trouble dans les établissements secondaires de Man, en vue de partir en congé anticipé: « Ils ont voulu profiter de la marche projetée par les Enseignants de la ville en début de semaine, suite au meurtre de l’institutrice pour déloger les élèves de la ville. Cette marche des Enseignants étaient un prétexte pour eux, à travers ce mouvement pour justement créer des troubles généralisés dans les lycées et collèges », explique l’Enseignant de Man, qui poursuit: « Très tôt informés la veille déjà, l’escadron de Gendarmerie de la ville et la Police ont mis des check-points devant les lycées et collèges, la matinée. Comme le détachement n’était pas suffisamment déployé dans toute la ville, les perturbateurs ont réussi à déloger les élèves de certains lycées et collèges. Mais quand le mouvement de perturbateurs est parvenu le matin au Lycée Gbê Boulé Alphonse, qui est reconnu comme un établissement, qui abrite le plus d’agitateurs, les grands élèves ont dit aux autres de ne pas entrer dans ce mouvement « , apprend l’Enseignant Julien Mambo, qui fait savoir que « vu la situation devenue tendue avec l’usage des gaz lacrymogènes dont ont fait usage les forces de l’ordre, et de peur de nouvelles émeutes, les responsables de plusieurs lycées et collèges ont tout simplement décidé de suspendre les cours de l’après-midi en libérant les élèves ».

L’animateur Radio et Enseignant à Man signale que plusieurs parmi les fauteurs de troubles avaient été « arrêtés, puis relâchés » par la suite.

Dans son intervention téléphonique sur Life radio, l’Enseignant de la région de l’Ouest Montagneux a rassuré toutefois que le calme est finalement revenu dans la ville, notamment dans les lycées et collèges, ou les cours ont normalement repris depuis le mercredi dernier.

Par Enzo Dia

Partager cet article

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.