Logo Gram

écouter

Direct

Podcasts

Découvrir

Qui sommes-nous ?

Programmes

Évènements

Vidéos

S’informer

Actualités

People

Suivez-nous sur :

Education/Les Fondateurs des Ecoles Privées menacent: « Nous fermerons les établissements privés le 8 Janvier si… »

par | 29 Déc 2023 | A la une, Actu Life RADIO

Les Fondateurs des Etablissements Privés Laïcs d’Enseignement et de Formation de Côte d’Ivoire grognent en ce moment.
Regroupés au sein de la FENEPLACI (Fédération Nationale des Etablissements Privés Laïcs d’Enseignement et de Formation de Côte d’Ivoire), les Fondateurs des Etablissements privés réclament de l’Etat de Côte d’Ivoire des arriérés de frais de scolarités sur l’année scolaire 2022-2023. Un montant estimé selon les Fondateurs à 120 Milliards de Frs Cfa.
Face à cette situation devenue intenable pour eux, ces derniers sont montés au créneau. Ils étaient récemment en conclave le 13 Décembre dernier, lors d’une Assemblée Générale. Lors de ces assises, ils ont vivement protesté et réclamé dans les plus brefs délais les frais de scolarités impayées.
Le porte-voix de ces Fondateurs mécontents, Ephenistan Betty était l’invité de la Matinale Info, « KOKORIKO » sur la chaîne 107.7, le vendredi 29 Décembre dernier.
Sans faux-fuyant, l’invité a fait savoir ceci : « Il s’agit des frais de scolarité de l’année 2022-2023. Aujourd’hui nous sommes au premier trimestre de l’année 2023-2024 et les frais de scolarité auraient dû permettre aux fondateurs pour faire face à leurs charges au cours de l’année écoulée. Ces frais sont encore en souffrance », dénonce t-il avant d’indiquer que ces arriérés sont chiffrés à 120 Milliards de Frs Cfa au titre de l’année 2022-2023.
Le porte parole des Fondateurs note que les Etablissements n’arrivent pas à faire face à leurs engagements: « Les établissements privés sont menacés par les Agents des impôts pour des fermetures systématiques. L’Etat est obligé de payer la scolarité des enfants qu’il envoie dans le Privé. Ce qui n’est pas le cas », fait-il remarquer.
Ephenistan Betty relève que les Etablissements privés représentent 70% de l’effectif au niveau de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire, « Nous avons donc la majorité des élèves avec nous », martèle t-il avant de prévenir: « Il a été décidé à l’issue de l’Assemblée Générale du FENEPLACI que si la date du 31 Décembre les frais d’arriérés ne sont pas payés, nous serons obligés de fermer les établissements privés à partir du 8 Janvier », menace le représentant des Etablissements Privés.
Le mandataire de la FENEPLACI invite les autorités à ne pas être sourd au cri de cœur des Fondateurs des Etablissements Privés: « Notre appel est un cri de cœur. Nous demandons aux autorités du pays de prendre à bras le corps le problème afin que la fermeture ne se fasse pas le 8 Janvier », a signifié le porte-voix de la FENEPLACI sur les ondes de la 107.7, notamment à la Matinale Info « KOKORIKO ».
Par Enzo 
enzo07058354@
 

 

Partager cet article

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.