Logo Gram

écouter

Direct

Podcasts

Découvrir

Qui sommes-nous ?

Programmes

Évènements

Vidéos

S’informer

Actualités

People

Suivez-nous sur :

Femmes enceintes victimes de maltraitance à l’accouchement: L’association des sage-femmes s’explique

par | 20 Oct 2022 | Actu Life RADIO

Des femmes enceintes seraient victimes de brimades et de maltraitances à l’accouchement dans nos maternités. Sur l’épineuse question, la patronne des sage-femmes de CI s’explique.

L’association des Sage-Femmes de Côte d’Ivoire est en en marche. A en croire la Présidente de l’Association des sage-femmes de Côte d’Ivoire,on note près de 7000 sage-femmes sur l’étendue du territoire ivoirien, à travers 74 sections.

L’association pilotée par la Présidente, Séa Zoua Lydie, était reçue à LIFE MATIN, le jeudi 20 Octobre 2022. La Présidente était accompagnée pour l’occasion de sa collaboratrice de la corporation, Mme Oulé Menka.

Parlant de leur profession, les responsables des sage-femmes de Côte d’Ivoire ont dressé l’état des lieux de l’Association, de son organisation, du fonctionnement de leur métier, des perspectives. Elles se sont aussi prononcées sur un certain nombre de polémiques récurrentes les concernant. Notamment les critiques de maltraitances dont des sages femmes feraient subir à des femmes enceintes lors de l’accouchement.

Sur la question, voici ce que disent les représentantes des sage-femmes: “Effectivement, c’est ce que nous entendons souvent au niveau de la population. Mais il faut dire qu’il y a des accusations à tort ou à raison. On n’est pas sage-femme pour le désir de brimer son prochain. On est sage-femme pour aider à donner la vie, pour le bien-être de la femme. On est là pour aider la femme à mettre au monde un enfant”, fait remarquer la patronne des sage-femmes de CI, qui s’explique: “La sage-femme, est, elle aussi, une femme. Elle est appelée à passer également sur une table d’accouchement. Donc ce n’est pas un plaisir pour elle qui aura un jour à vivre cette même expérience, de ne pas compatir à la souffrance de celle qu’elle doit aider à accoucher”, a fait savoir la responsable en chef des sage-femmes de Côte d’Ivoire.

Par Enzo 

 

Partager cet article

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *