Logo Gram

écouter

Direct

Podcasts

Découvrir

Qui sommes-nous ?

Programmes

Évènements

Vidéos

S’informer

Actualités

People

Suivez-nous sur :

JEAN YVES ESSOH lâche ses vérités: “Voici le gros problème de notre jeunesse”

par | 6 Sep 2022 | Actu Life RADIO

Le critique et auteur du livre: “Le Vestiaire des Lettres”, Jean Yves Essoh Essis était sur les ondes de LIFE RADIO, à l’émission LIFE MATIN, ou il a exposé, sans langue de bois, les imperfections de notre jeunesse actuelle.

Ecrivain, homme politique, combattant de la liberté d’expression, Jean Yves Essoh Essis était l’invité de LIFE MATIN.

S’exprimant à “SANS LANGUE DE BOUA”, l’auteur du bouquin, “Le Vestiaire des Lettres” a vivement critiqué la société ivoirienne actuelle, notamment la Jeunesse sous nos tropiques.

Le combattant de la liberté d’expression, visiblement désabusé par les manquements de la jeunesse d’aujourd’hui, n’est pas allé du dos de la cuillère pour dire ses vérités. Il relève le gros problème de notre jeunesse actuelle: “Nous avons un problème d’éducation civique et morale. C’est là le gros problème de notre jeunesse”, lance t-il, avant de poursuivre son explication: “Nos jeunes passent le clair de leur temps à suivre des “Télénovelas”. Notre jeunesse ne lit plus, elle passe son temps à faire des clashs sur les réseaux sociaux. Si aujourd’hui vous publiez un sujet intellectuel, ou un sujet intéressant de citoyenneté sur les réseaux sociaux, vous récoltez malheureusement très peu de vues. Par contre, si vous lâchez un clash entre Tina Spencer et autres…c’est vraiment monstrueux le nombre de vues et de commentaires que vous allez recevoir tout de suite”, fait remarquer l’auteur et homme politique ivoirien, qui ne mâche pas ses mots: “Parlant de notre jeunesse, les valeurs d’éthiques et morales ont été déplacées, elles ont été inversées dans ce pays”, a martelé Jean Yves Essoh Essis, auteur du bouquin: “Le Vestiaires des Lettres”.  Par Enzo 

 

Partager cet article

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.